L’Algérie invite Denis Sassou N’Guesso à la commémoration du 60ème anniversaire de son indépendance

Le Président de la République, Denis Sassou N’Guesso a quitté Brazzaville, ce lundi 4 Juillet 2022 pour Alger où il prendra part aux festivités marquant le soixantième anniversaire de l’indépendance de l’Algérie.

L'Algérie célèbre en grande pompe mardi le 60ème anniversaire de son indépendance après 132 ans de colonisation française, dont la mémoire crispe toujours ses relations avec Paris en dépit des gestes symboliques de la France.

Après près de huit ans de guerre entre les insurgés algériens et l'armée française, les armes se sont tues le 18 mars 1962 aux termes des accords historiques d'Evian, ouvrant la voie à la proclamation d'indépendance de l'Algérie le 5 juillet de la même année, approuvée quelques jours plus tôt par 99,72% des voix lors d'un référendum d'autodétermination.

Les autorités prévoient une célébration en grande pompe de ce 60ème anniversaire avec comme point d'orgue une imposante parade militaire dans la capitale, la première depuis 33 ans.

Les éléments de l’Armée nationale populaire s’y préparent depuis quelques jours. Le défilé se déroulera sur une partie de la rocade nord d’Alger, entre Dar El Beida et la station de dessalement de l’eau de mer d’El Hamma.

L'indépendance a été arrachée au terme de sept ans et demi de guerre qui a fait des centaines de milliers de morts, faisant de l'Algérie la seule ex-colonie française d'Afrique dans les années 1960 à s'affranchir par les armes de la tutelle de la France.

Mais 60 ans après la fin de la colonisation, les plaies restent vives en Algérie alors que la France exclut toute "repentance" ou "excuses", bien que le président français Emmanuel Macron s'efforce depuis son élection d'apaiser les mémoires avec une série de gestes symboliques.

Fin avril, le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune avait félicité Emmanuel Macron pour sa réélection et l'a invité à se rendre en Algérie.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner