L’UPADS retire le deuil porté en mémoire du défunt Président Pascal Lissouba

A l'occasion de son 30ème anniversaire, l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS) retire enfin le deuil porté en mémoire du défunt Président Pascal Lissouba, décédé à Perpignan en France, entouré de sa famille, le 24 août 2020 à l'âge de 88 ans. Il avait dirigé la République du Congo de 1992 à 1997 avant d’être renversé en octobre 1997 par Denis Sassou N’Guesso lors de la guerre civile congolaise qui a fait quelque 400 000 morts.

Pascal Lissouba s’était installé en France après un exil à Londres.

Depuis le 15 octobre 1997 date de sa chute, il ne mettra plus jamais ses pieds dans son Congo natal en raison d’une condamnation.

Il a été inhumé provisoirement, après une cérémonie religieuse, le 31 août 2020, à Perpignan dans la stricte intimité.

Le premier secrétaire de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale, Pascal Tsaty-Mabiala a rappelé qu’au moment où le parti retire le deuil porté en mémoire du défunt Président Pascal Lissouba, l'Upads a plusieurs défis à relever dont le plus essentiel est la gouvernance électorale.

Cependant, a-t-il renchéri, il est nécessaire de continuer la mobilisation en insistant sur la place de la jeunesse et des femmes au sein de notre formation politique.

Enfin, le député de Loudima a appelé les anciens membres du parti crée par le Professeur Pascal Lissouba en juillet 1991, à revenir à la première formation politique de l'opposition congolaise.

Jean-Jacques DOUNDA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner