Congo : Clément Mouamba félicite son successeur Anatole Collinet Makosso pour sa nomination

Le Premier ministre sortant, Clément Mouamba a félicité son successeur, Anatole Collinet Makosso pour sa nomination en lui souhaitant plein succès dans l'exercice de ses nouvelles fonctions.

«J’adresse mes sincères félicitations à Monsieur Anatole Collinet Makosso, nommé ce jour, Premier ministre, chef du gouvernement par son Excellence Denis Sassou N’Guesso, Président de la République. C’est une responsabilité de taille qui lui est confiée et je lui souhaite une franche réussite dans l’exercice de ses nouvelles fonctions », a écrit Clément Mouamba sur le compte Twitter de la Primature du Congo.

Le chef de l'État congolais, Denis Sassou N’Guesso a nommé mercredi 12 mai au soir un nouveau Premier ministre, Anatole Collinet Makosso, ministre de l'Enseignement dans le gouvernement sortant en remplacement de Clément Mouamba, en poste depuis 2016, selon un décret lu mercredi soir à la télévision publique par le directeur de cabinet du Président de la République, le général Florent Ntsiba.

Clément Mouamba avait démissionné le 5 mai dernier suite à la prestation de serment le 16 avril 2021 du président Sassou N’Guesso, 77 ans dont 37 cumulés à la tête du pays, réélu début avril pour un cinquième mandat de cinq ans.

Anatole Collinet Makosso, né en 1965 dans la capitale économique Pointe-Noire (sud), a débuté sa carrière politique dès 1990. Il a été tour à tour conseiller et directeur de cabinet du préfet du Kouilou, région de Pointe-Noire. Cet enseignant de formation, écrivain également, est devenu conseiller du président Sassou N’Guesso à partir de 1998, puis directeur de cabinet d'Antoinette Sassou N’Guesso, la première dame.

Il fait son entrée au gouvernement comme ministre de la Jeunesse et de l'Instruction civile en 2011. Depuis 2016, il occupait le poste de ministre de l'Enseignement primaire et secondaire en charge de l'alphabétisation.

Anatole Collinet Makosso a été directeur de campagne adjoint du candidat Sassou N’Guesso lors de la dernière présidentielle de mars 2021.

Le nouveau Premier ministre a désormais la lourde mission de former un nouveau gouvernement devant lutter contre la corruption, améliorer les conditions d'accès à l'eau et à l'électricité, et faire face aux problèmes sociaux tels le paiement des arriérés des pensions de retraite, la bourse des étudiants. Il devra également mettre en œuvre les nombreuses promesses de campagne du président Sassou N’Guesso en faveur de la jeunesse congolaise.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner