Congo – Primature : Anatole Collinet Makosso succède à Clément Mouamba

Le président Denis Sassou N’Guesso a par décret numéro 2021-300 du 12 mai 2021, nommé monsieur Anatole Collinet Makosso en qualité de Premier Ministre chef du gouvernement.

Les Congolais attendaient cette annonce pour laquelle ils marquaient déjà des signes d’impatience, comme des chrétiens guettant la fumée blanche des cheminées du Vatican, dans l’attente d’un nouveau pape.

Le président Denis Sassou N’Guesso vient de mettre fin à ce suspense qui commençait à devenir bien long, en appelant Anatole Collinet Makosso aux fonctions de Premier Ministre, chef du gouvernement.

Enseignant de formation, avant d’embrasser la carrière judiciaire, Anatole Collinet Makosso est un concentré d’abnégation et d’ardeur au travail.

Pur produit de l’Union de la Jeunesse Socialiste Congolaise dont il a toujours gardé les principes qui forgent l’excellence, l’homme met un point d’honneur à s’acquitter du travail bien fait.

Son ascension politique s’est construite pierre après pierre, s’investissant à la tâche avec le goût de l’effort, comme se rappelant toujours ce slogan de l’UJSC qui autant qu’il galvanisait, poussait à plus d’efforts : « le présent est à la lutte, l’avenir est à nous ».

La lutte qui a dessiné son « avenir » de Premier Ministre, Anatole Collinet Makosso l’a menée avec autant de sévérité, cette volonté affichée de toujours donner le meilleur de lui-même, une qualité qu’il a toujours distillée autour de lui, notamment auprès de ses collaborateurs.

Dans toutes les fonctions assumées antérieurement, notamment conseiller du président Denis Sassou Nguesso, tout en étant directeur du cabinet de la première dame, Antoinette Sassou Nguesso ou encore les différents portefeuilles ministériels qui lui ont été successivement confiés, Anatole Collinet Makosso s’est investi avec un réel sens de l’innovation qui marque véritablement la différence et instille le changement.

Désormais, il appartient au nouveau Premier Ministre de mener les consultations pour la prochaine équipe gouvernementale, « dans un délai judicieux », avant bien-sûr, de relever le défi de l’action gouvernementale qui se calquera sur le projet de société sur la base duquel le président Denis Sassou N’Guesso a bénéficié de la confiance de ses concitoyens.

L’écrivain qu’il est, son autre violon d’Ingres, sait que chaque ouvrage sur lequel on se penche doit être abordé avec la ferme volonté de bâtir un chef-d’œuvre. En cela, monsieur le Premier Ministre prendra date avec les congolais, lors de sa présentation de politique générale devant le parlement, pour ces chef-d’œuvres en maints secteurs de la vie nationale, attendus par les congolais.

Né en 1965, Anatole Collinet Makosso devient Premier Ministre à 56 ans.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville

banner