Présidentielle congolaise : jour J-3 pour une élection sur fond de Covid-19

Les congolais choisissent ce dimanche 21 mars 2021 Denis Sassou N’Guesso ou Guy Brice Parfait Kolélas, Dave Uphrem Mafoula, Mathias Dzon, Anguios Nganguia Engambé, Joseph Kignoumbi Kia-Mboungou, Albert Oniangue pour devenir le futur Président de la République du Congo.

Au Congo-Brazzaville, chacun imagine déjà son candidat Président en ce dimanche d’élection.

Ce rendez-vous clé dans le processus électoral du pays devrait sceller la victoire du Président sortant Denis Sassou N’Guesso. Dans plusieurs villes du pays, plusieurs congolais ne jurent, en effet, que par le président sortant. Les six autres candidats peuvent au mieux rogner à la marge l’électorat de l’UPADS dans le Niari, la Bouenza et la Lékoumou mais sont essentiellement là pour faire de la figuration.

Si l’opposition va à la présidentielle de ce dimanche en rangs dispersés, le PCT, le parti au pouvoir et ses alliés, qui s’appuient sur un meilleur maillage du territoire national, disposent d’une longueur d’avance.

Ragaillardi par un bilan économique plutôt mi-figue mi-raisin, malgré la crise financière et la crise sanitaire, Denis Sassou N’Guesso n’a pas perdu son aura. Il apparaît plus que jamais comme le rassembleur qui, plus que les autres, est capable de réunir les congolais. Donc il peut être réélu.

La campagne officielle prendra fin le 19 mars à minuit, avant le 1er tour du scrutin, dimanche 21 où 2.545.578 électeurs dont 335 000 nouveaux inscrits sont attendus aux urnes, après la révision extraordinaire des listes électorales.

Mais c'est surtout la publication de résultats, qu'elle soit le fait du gouvernement ou de l'opposition, que les congolais envisagent avec appréhension, tant l'animosité et la méfiance sont grandes entre les camps des sept principaux candidats.

Une proclamation d'un résultat global par les organes électoraux officiels devrait prendre quelques jours au moins.

Jean-Jacques DOUNDA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner