Présidentielle 2021: La Force publique aux urnes ce mercredi

Les agents de la Force publique seront, le mercredi 17 mars, les premiers citoyens à poser dans les urnes leurs bulletins de vote pour choisir le futur président de la République, pendant que le vote populaire aura lieu le dimanche 21 mars, selon la nouvelle loi électorale au Congo-Brazzaville.

Pour faciliter cet acte civique, le Ministère congolais de l’Intérieur et de la décentralisation a fixé, dans un arrêté du 23 février 2021, les lieux d’implantation des bureaux de vote spéciaux sur l’ensemble du territoire national.

L'opposition congolaise s'est opposée récemment à cette décision prévoyant le vote par anticipation des membres des forces de défense et de sécurité du Congo, accusant les autorités de vouloir les utiliser à des fins électorales à la présidentielle de 2021.

Pour le candidat Guy-Brice Parfait Kolelas, faire voter les agents de la Force publique avant le vote populaire, c’est une manière de « valider la fraude par le double vote et le bourrage d’urnes, au profit du candidat du Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir) ».

« Les bureaux ne seront pas tenus par des chefs militaires. Il n’y aura ni tricherie ni bourrage d’urnes, car vote anticipé ou pas, c’est toujours un électeur, une voix », a réagi une source gouvernementale.

Jean-Jacques DOUNDA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner