Présidentielle 2021 : Denis Sassou N’Guesso gonflé à bloc pour son meeting à Impfondo

Dans une ambiance féerique que le soleil exceptionnel d'Impfondo dans le département de la Likouala (nord) n'a pu altérer, le candidat Denis Sassou N’Guesso, gonflé à bloc, a enflammé les milliers de sympathisants venus l'écouter ce jeudi 11 mars. Tonnerre d'applaudissements, quand le Président sortant enjoint ses troupes à « aller porter [son] projet de société partout ».

Au lieu du meeting de campagne, Denis Sassou N’Guesso arrive en fendant la foule. Certains l'agrippent. Il serre des mains. Lève les bras. Les « Sassou président ! » résonnent.

Sur scène, l'intéressé se pince les lèvres. Comme s'il n'y croyait pas, lui qui a pourtant conçu ce meeting comme une véritable démonstration de force à l'attention de ses détracteurs et ses opposants, en tête.

Le candidat de la «relance économique et du maintien de la paix » accoudé à son pupitre,  module sa voix, un coup d'œil dans les airs,  déroule  avec luxe et détails ses propositions en rappelant l'attachement des habitants de la Likouala au travail de la terre. En dépit de son enclavement, ce département pourvu de nombreuses richesses est promis au développement, a poursuivi le candidat.

«Une route bitumée reliera le Congo à la Centrafrique et le Tchad au départ de Ouesso dans la Sangha. Je sais que certains projets lancés lors du programme de la municipalisation accélérée en 2005 n’ont pas été menés à leur terme du fait des difficultés de parcours, je promets de les achever si je suis élu », a déclaré Sassou N'Guesso.

« Il en est de même de la route Impfondo-Epena-Dongou construite pendant le plan quinquennal 1982-1986 qui devra être réhabilitée, le développement des activités agricoles ».

Denis Sassou N'Guesso qui a remporté son pari de la mobilisation, a conclu son discours de campagne par des consignes de vote à ses potentiels électeurs : « nous sommes sept candidats sur une liste unique mais chacun de nous a sa photo et son logo. Vous connaissez les miens et me promettez un vote sans appel de 100%. Rendez-vous le 21 mars ».

Le candidat à la présidentielle,  attendu ce jeudi soir à Ouesso dans la Sangha (nord),  a encore organisé le plus gros meeting de ce début de campagne, tous partis et candidats confondus.

Un exemple ? Au plus fort de leurs rassemblements respectifs, les six autres candidats à la présidentielle n’ont jamais dépassé les 6 000 personnes.

Jean-Jacques DOUNDA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner