Congo : 35.000 personnes mobilisées pour surveiller le scrutin présidentiel

Le président de la Commission nationale électorale indépendante (CNEI), Henri Bouka a annoncé mercredi 09 mars à Brazzaville, le déploiement dès ce jeudi de 137 commissaires ainsi que 35.000 membres des bureaux pour la supervision de la présidentielle du 20 mars prochain.

Selon le président de la CNEI, ces commissaires travailleront de concert avec les commissions locales chargées de faire la compilation des résultats après le vote du 20 mars prochain afin de les transmettre dans les délais à la CNEI.

9 candidats sont en lice, dont le président sortant, Denis Sassou Nguesso, à la tête du pays depuis plus de 30 ans.

Parmi ses challengers, trois anciens ministres: André Okombi Salissa, Guy-Brice Parfait Kolélas et Claudine Munari.

Pascal Tsaty Mabiala, ancien ministre du président Pascal Lissouba (1992-1997), Anguios Nganguia Engambé et Joseph Kignoumbi Kia Mboungou, candidats malheureux à la présidentielle de 2009, sont aussi en lice, de même que Michel Mboussi Ngouari, qui se présente comme candidat du centre, et l'ancien chef d'état-major des Forces armées, le Général Jean-Marie Michel Mokoko, visé par une enquête après la diffusion d'une vidéo le mettant en cause dans une apparente tentative de coup d'État.

La campagne électorale commencée le 4 mars dernier prend fin le 18 mars 2016 à minuit sur toute l’étendue du territoire national.

Aurélie ISSIMBA

banner