Guy Brice Parfait Kolelas perd tous les attributs du MCDDI

La loi est dure, mais elle reste la loi. A un mois du premier tour de la présidentielle, le candidat Guy Brice Parfait Kolelas vient d’être cloué au pilori par le Tribunal de grande instance de Brazzaville. Il perd sans condition tous les attributs (logo, siège, tampon, militants…) du Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI) fondé en 1990 par Bernard Kolélas.

Selon l’ordonnance du Tribunal de grande instance de Brazzaville, signée par son président Didier Narcisse Iwandza, Guy Brice Parfiat Kolélas perd les locaux du MCDDI situés au N° 423 de la rue Moundongo à Makélékélé et au N° 744 de la route du Djoué à Bacongo Brazzaville.

Pour cette campagne électorale, le candidat ne doit pas utiliser le logo (soleil levant) du parti.

Il est formellement interdit aussi à l’ex ministre du président Denis Sassou Nguesso de s’adresser directement aux sympathisants et membres du MCDDI pendant la campagne électorale.

Ces mesures ont été prises après la requête du 18 février dernier introduite à Brazzaville par le MCCDI sur les diligences de son président national Euloge Landry Kolelas.

Parfait Kolelas semble être entré dans une véritable spirale entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique ?

Dans tous les cas, la guerre est désormais ouverte entre les deux héritiers.

Germaine Mapanga

banner