Présidentielle 2016 : Quand l’opposition se met elle-même hors-jeu !

Agitée avec véhémence à sa création et présentée comme la seule plateforme crédible de l’opposition, allant bouter du pouvoir Sassou Nguesso, en mars prochain, l’alliance IDC-FROCAD se détourne chaque jour un peu plus de son challenge. Aujourd’hui, les dissensions internes et les atermoiements révèlent au grand jour, les réelles intentions de ses membres. Cette plateforme vole désormais en éclats.

Un naufrage anticipé ! C’est ainsi qu’on pourrait désormais désigner le désordre théâtral, enregistré ces dernières semaines au sein de l’alliance IDC-FROCAD, du moins ce qu’il en reste maintenant. Car le bloc qui a été présenté avec fierté à la face du monde comme une alternative crédible pour renverser le président Denis Sassou Nguesso, au soir de l’échéance du 20 mars prochain montre aux militants, sympathisants et observateurs de la vie politique que le maître au sein de ce bord n’est rien d’autre que la désorganisation, pire la désunion.

Et pour preuve, la désintégration du mouvement en factions « rebelles », qui s’entretuent pour des questions d’égos est effarante.

Un éclatement déjà consommé

Même si la démarche de l’ex ministre de la Défense, le philosophe Charles Zacharie Bowao consiste à colmater les brèches et ramener toutes les factions à de meilleurs sentiments, il reste que le camp de Pascal Tsaty Mabala lui ne l’entend plus de cette oreille. Pour le premier secrétaire de l’UPADS, il ne s’agit là que d’une grosse farce pour celui qui déclare avoir déjà été choisi comme candidat désigné du parti créé par l’ex président congolais Pascal Lissouba à la présidentielle de mars prochain.

Que tout le monde soit d’accord ou pas c’est bien lui qui défendra les couleurs de ce label dans la bataille contre Sassou Nguesso. N’en déplaise à ses compagnons de l’opposition voyant les choses sous un autre prisme. Toute tentative d’organiser encore une autre désignation est donc vaine à son avis.

«Sur la participation ou non à la présidentielle, le Bureau politique propose au Conseil National de retenir et d’investir comme candidat à cette élection majeure, Pascal Tsaty Mabiala premier secrétaire du parti », précise entre autres, la synthèse des travaux de la 2ème session extraordinaire du Bureau politique de l’UPADS tenue à la salle des conférences du nouveau siège du parti le 29 janvier 2016 à Brazzaville.

Entêtement inutile !                                                                      

Grosse désillusion pour tous ceux qui ont crié victoire trop tôt en agitant fièrement, l’IDC-FROCAD comme un bulldozer à même de terrasser le PCT au soir de l’élection présidentielle prochaine. Ce qui entame la crédibilité et la légitimité du consortium qui va se présenter à l’élection en petites bandes désorganisées sans un programme crédible.

Sauf revirement de dernière minute, mais tous les ingrédients de la défaite de l’opposition sont d’ores et déjà réunis. Et Sassou Nguesso peut se frotter les mains et garder sereinement ses deux pieds sur le tapis rouge.

Jean-Jacques Jarele SIKA

banner