Présidentielle 2016, Claudine MUNARI pour un candidat unique de l’opposition Congolaise

La présidente du parti « Le MUST » (opposition), Claudine Munari prône l’unité de l’opposition à la présidentielle du 20 mars 2016 afin de déboulonner le président Denis Sassou Nguesso de son trône.

 «L’unité de l’opposition est une mesure de salut public. Si l’IDC et le FROCAD ne s’accordent pas sur un candidat unique, nous serions indignes de prétendre à gouverner », a déclaré la seule femme leader de parti politique au Congo, Claudine Munari à nos confrères du journal Le Metropolis.

« En face d’un pouvoir qui fait dans la légèreté, une grande charge de responsabilité pèse sur l’opposition. Il lui échoit d’avoir une approche globale et pondérée de la situation. Par-dessus tout, il nous incombe de rester unis pour avancer dans la même direction et parler aux congolais d’une seule voix », a ajouté Mme Munari.

La présidente du parti « Le MUST » propose à ses collègues opposants une méthode en quatre temps : l’adoption du principe de l’unité de la candidature, la définition des critères d’éligibilité du candidat de l’opposition, l’adoption d’un programme commun de gouvernement doublé d’un accord électoral, et enfin, le choix du candidat qui va affronter Denis Sassou Nguesso le 20 mars 2016.

L’élection anticipée prend de court l'opposition congolaise. Elle affiche sa volonté d'unité, évoquant à un moment une candidature unique, mais des divergences demeurent. Le Frocad et l'IDC, les deux plateformes de l'opposition, devraient finalement aligner cinq à six candidats, selon des sources concordantes.

G.M

banner