Présidentielle 2016, la force publique était en formation

Une conférence initiale de planification de l’opération de sécurisation de la présidentielle du 20 mars prochain a pris fin samedi dernier à Brazzaville.

Pendant  deux  jours, des  éléments  de  la  force  publique  ont  appris  comment  mettre  en  musique  les  différentes  orientations  édictées  pa r le gouvernement  afin  de  mieux  superviser  l’élection  présidentielle  annoncée  par  le  président  congolais, Denis  Sassou  Nguesso  au  20 mars 2016.

Les participants  ont  également  appris  à  évaluer et à apprécier la  situation sécuritaire sur toute l’étendue du territoire  national  afin de bien maîtriser  et de  bien étouffer dans l’œuf les menaces de tout genre susceptible de porter atteinte au bon déroulement du scrutin tant attendu par le peuple congolais après le référendum d’octobre dernier qui a connu quelques dérapages à Brazzaville et au sud du pays.

Le chef d’état-major, général des Forces armées congolaises (FAC), coordonnateur du groupe d’anticipation stratégique, Guy Blanchard Okoï, a rassuré la force publique de la présentation de tous les documents à la conférence de validation qui se tiendra dans dix jours dans la capitale congolaise.

La  conférence  a  regroupé  les  membres  du  groupe  d’anticipation  stratégique, du groupe  pluridisciplinaire  de  planification  opérationnelle, des contrôleurs opérationnels  des  commandements  des groupements mixtes des  forces  territoriaux ainsi que des commandants  des  unités spécialisées.

Germaine Mapanga

banner