Congo – Législatives 2017 : La date est connue, les opérations préparatoires lancées

Par décret du président de la république du Congo, daté du 11 mai, le corps électoral est convoqué le 16 juillet, sur l'ensemble du territoire national.

Les législatives 2017 seront couplées aux élections locales, une procédure jugée moins onéreuse et plus pratique que des scrutins séparés. Entre-temps, les opérations de révision extraordinaire des listes électorales ont commencé le 10 mai sur l’ensemble du territoire national.

À Brazzaville, ainsi qu'à l’intérieur du pays, tous les bureaux d’enrôlement sont installés dans les sièges des mairies d’arrondissements et des sous-préfectures.

Cette innovation est fortement boudée par les populations qui sont parfois confrontées à des difficultés de transport pour se rendre au siège de la mairie d’arrondissement ou de la sous-préfecture.

La situation est plus grave à l’intérieur du pays où tous les bureaux d’enrôlement sont installés dans les sièges des sous-préfectures alors qu'auparavant, ils étaient installés dans les villages et les quartiers.

Des points d'enrolement et de révisions éloignés, ne favorisent pas l'affluence

L’objectif de la révision extraordinaire des listes électorales est de soustraire de celles-ci les personnes décédées ou ayant changé d’arrondissement ou de village de résidence et d’insérer les jeunes âgés de dix-huit ans et plus.

À la fin de l’opération, la commission électorale souhaite élaborer des monographies qui n’appellent pas à des contestations. Cela est loin d'être gagné, car la concentration des points d’enrôlement ramenés aux seuls grands centres à l'éloignement parfois dissuasif, préfigure un corps électoral loin de refléter la réalité du terrain.  

Bertrand BOUKAKA

banner