Congo – Justice : Liberté provisoire refusée pour Jean Marie-Michel Mokoko

Il était chez le doyen des juges d'instruction mardi. Il en est ressorti comme il y était entré, avec sa condition de « détenu provisoire ».

Jean Marie Michel Mokoko reste en détention à la Maison d’arrêt de Brazzaville, ainsi en a décidé le doyen des juges du tribunal de grande instance de Brazzaville.

Entouré de ses avocats qui dans leur plaidoyer, sont revenus avec force-détails sur la nécessité d'accorder la liberté provisoire à leur client, en attendant son procès, l'ancien candidat à la présidentielle est apparu visiblement en bonne forme et serein, tantôt souriant.

Dans ses conclusions, le doyen des juges a notifié aux avocats et à l’intéressé que les motivations de mise en liberté provisoire de tout temps soutenues par la partie défenderesse relatives aux conditions d'incarcération jugées drastiques de Jean Marie-Michel Mokoko s'étaient éteintes, suite à l'injonction de la cour suprême, « d’améliorer autant que faire ce peu » lesdites conditions. Ce qui était désormais le cas.

Accompagné de ses avocats et encadré par quelques gendarmes et policiers, Jean Marie-Michel Mokoko qui n'était nullement entravé a regagné à pied, sa cellule à la Maison d'arrêt.

Bertrand BOUKAKA

banner