Congo – Pool : Saisie d'un arsenal de guerre après la mise en déroute du « front ninja-nsiloulou » de René-ville

René-ville par Mayama, une véritable forteresse dans un relief escarpé, de dédales montagneux et de blocs rocheux qui se mêlent aux nombreuses galeries où l'on exploitait naguère de la dioptase. C'est là, que se retranchaient les ninjas-nsiloulou, du front dit de Mayama, y tenant leur base opérationnelle et stratégique. Celle-ci a été anéantie par la Force publique et l'arsenal qui y a été saisi est impressionnant.

Dans le communiqué de presse qu'il a publié le jeudi 16 mars dernier, la direction générale de la police annonçait que dans le cadre des opérations de sécurisation qu'elle mène dans le département du Pool, la Force publique a neutralisé le samedi 11 mars aux environs de René-ville, un groupe de ninjas-nsiloulou conduit par un certain Daniel Bayidikila-Malonga connu sous le pseudonyme de « maître Daniel ».

Ce groupe équipé pour la circonstance, s'apprêtait à commettre une série d'attentats.

Dans les affrontements qui s'en sont suivis, une quinzaine de ninjas-nsiloulou a été tué, les autres, ainsi que leur chef Daniel Bayidikila-Malonga ont pris la poudre d'escampette, abandonnant sur place l'essentiel de leur arsenal de guerre.

La saisie se compose des détonateurs électriques et pyrotechniques, des dispositifs de mise à feu pyrotechniques, des charges propulsives de roquettes, des armes de divers calibres et des munitions.

Cette prise réduit considérablement les capacités de nuisance des ninjas-nsiloulou qui se sont illustrés ces derniers temps par la destruction des ouvrages d'art, notamment des ponts sur le CFCO, rendant inopérant l'axe ferroviaire Loutété-Brazzaville.

Arrielle KAMBISSY

banner