Nkayi : il tue sa femme au fusil de chasse

Le drame s'est déroulé mercredi soir dans la commune de Nkayi dans le département de la Bouenza (sud). Après une dispute, il a « pété les plombs » avant d’abattre sa femme avec son fusil de chasse.

Crime passionnel ou pas, la police n’a, pour le moment, pas souhaité communiquer sur l’affaire.

Mais il devrait donner davantage de précisions cet après-midi.

C'est la deuxième fois que ce genre d'accident se produit en l'espace de deux ans dans la ville de Nkayi.

En mars 2019, un jeune congolais, 21 ans, a pété les plombs en découvrant un SMS sur le téléphone portable de sa compagne envoyé par son amant G.K, 51 ans, de nationalité congolaise. Devant ses enfants, il a ouvert le feu sur sa compagne.

Avant de prendre son fusil de chasse, il a poussé un cri et a accusé sa compagne de l'avoir trompé.

Après la fusillade, il s'est rendu sans résistance. Il a expliqué aux enquêteurs avoir découvert, sur le téléphone de sa compagne, un SMS venant de son amant. Sur la messagerie du téléphone portable de sa compagne, le message qui fâche : « Retrouve moi demain soir au même endroit ».

Le jeune homme a été placé en garde à vue au commissariat de Police. Sa compagne est morte sur le champ.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner