ONU : une journée mondiale de l'Océan pour une gestion durable

L’Organisation des Nations Unies (ONU) fête ce mardi 8 juin la Journée mondiale de l’Océan. Véritable poumon de la planète, celui-ci est toutefois menacé alors que 90% des populations des gros poissons est épuisée et 50% des récifs coralliens sont détruits.

Les océans et les lagons sont notamment affectés par la pollution due au transport maritime et les accidents pétroliers.

En août 2020, la côte est de l’île Maurice fut touchée par le naufrage du Wakashio, un vraquier japonais échoué sur un récif de la Pointe d’Esny.

Plus d’un millier de tonnes d’hydrocarbures s’était déversé dans le lagon abritant le parc marin de Blue Bay. Une marée noire qui avait rendu les poissons et fruits de mer impropres à la consommation.

Quelques semaines plus tard, des dauphins morts étaient retrouvés sur les côtes mauriciennes, sans preuves officielles d’une raison de cause à effet. Un phénomène également recensé au Ghana en avril 2021.

Sur les plages de Pointe-Noire, la capitale économique du Congo, plusieurs tonnes de déchets sont ramassées chaque jour. Une partie traîne sur le sable et les galets.

Un phénomène qui n'est pas nouveau, mais semble s'intensifier, d'années en années à Pointe-Noire, la ville océane.

Pour cette deuxième célébration de la Journée mondiale de l’Océan, l’ONU souhaite attirer l’attention sur une gestion plus durable, tout en rendant hommage à leur beauté et à leur richesse.

La Journée mondiale de l’océan est une démarche lancée en 1992 à l'issue du sommet de Rio et qui vise à faire du 8 juin de chaque année une occasion de sensibiliser le grand public à une meilleure gestion des océans et de leurs ressources.

Jean-Jacques Dounda / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner