Brazzaville : occupation illégale de l'île Mbamou par des ressortissants de la RDC

Les habitants de l’Île Mbamou ont déploré, lors d’un échange, le week-end dernier, avec le maire de la ville de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba, l'occupation illégale et anarchique des terres par des ressortissants de la République démocratique du Congo (RDC) depuis plusieurs années.

« Nous constatons un afflux migratoire des populations de la RDC sur l’Île. Lorsqu’elles viennent s’installer sur des espaces qui nous appartiennent, elles implantent le drapeau de leur pays comme si elles étaient sur leur territoire. Nous avions déjà signalé nos autorités mais la situation reste préoccupante ici à l’Île Mbamou », a déclaré un chef de quartier du village Lissanga, chef-lieu du district de l'île Mbamou.

Les agents de la Force publique de la RDC y viennent et soumettent les populations locales aux ''contrôles les plus stricts'', a-t-on appris.

Rattachée à la ville de Brazzaville, l’Île Mbamou est composée de vingt-trois entités administratives. Elle couvre une superficie totale de 384km2, pour une population estimée à 15.235 habitants.

Il est tout de même à noter que le Congo-Brazzaville est régulièrement victimes des « actions déplacées », de la part de certains de ses voisins (Angola, RDC, Gabon) et les incidents sont désormais fréquents aux frontières.

Peut-être qu’une véritable commission mixte sur le sujet s’impose, afin de définir les règles de bon voisinage sur ces frontières de la discorde pour que plus jamais ça.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner