Cinq ans de prison ferme pour des trafiquants d’ivoire à Ouesso

L’instance judiciaire correctionnelle de Ouesso (nord) a condamné le trafiquant d’ivoire Abbo Hamadou et ses complices: Minda Xavier et Gonock Evounanga Edgard, à cinq ans de prison ferme, chacun.

Ces derniers sont aussi condamnés à payer à la direction départementale de l’Economie forestière, la somme de1.000.000 de francs CFA, au titre des dommages et intérêts infligés, ainsi qu’une somme de 500.000 CFA d’amende.

Il leur est, en outre, reproché les faits incluant la commercialisation de neuf pointes d’ivoire, l’abattage et la complicité d’abattage d’éléphants.

Il s’agit d’une bande organisée qui utilisait l’arme de guerre (Kalachnikov AK47) pour abattre ces éléphants.

Les trafiquants ont été mis aux arrêts en juillet dernier sur interpellation du Commissariat de police de Sembé avec l’appui de la patrouille de lutte anti-braconnage du projet de conservation, Espace Tridom Interzone Congo (ETIC), un projet conjoint entre le ministère de l’Economie forestière, du Développement durable et de l’Environnement, ainsi que le Fonds mondial pour la nature (WWF).

Les éléphants ont déjà disparu d’une très grande partie des forêts du Bassin du Congo, du fait du braconnage pour le trafic d’ivoire. Les forêts du nord Congo sont parmi les rares zones qui abritent des éléphants.

Germaine Mapanga

banner