La Beac abaisse de nouveau ses projections de croissance pour la Cemac

Selon le Comité de politique monétaire (CPM) de la Beac, la banque centrale des six États de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale), qui s’est réuni le 28 juin dernier par visioconférence, la reprise économique sera faible dans cet espace communautaire, au cours de l’année 2021. Concrètement, le taux de croissance du PIB est annoncé à 1,3%, après la récession (-1,7%) en 2020.

Cette projection est en baisse de 0,5% par rapport au 1,9% envisagé par la Beac en avril dernier. La prévision de croissance d’avril était elle-même déjà en baisse de près de 1% par rapport au 2,8% projeté en décembre 2020.

Ces prévisions de plus en plus prudentes sont à mettre « en lien avec les incertitudes associées à la persistance de la crise sanitaire et les retards enregistrés dans le déploiement des campagnes de vaccination », indique la banque centrale.

En effet, la vaccination contre le Covid-19 n’est pas très courue dans les pays de la Cemac.

Au Cameroun, par exemple, trois mois après le début de la vaccination, les populations se montrent très peu coopératives, malgré les campagnes de sensibilisation.

Au 16 juin 2021, sur les 70 300 personnes ayant reçu la première dose, seules 16 200 personnes se sont présentées pour la deuxième injection. Pour inverser cette tendance, le pays a adopté le porte-à-porte, qui débutera le 7 juillet 2021, pour s’achever le 11 du mois courant.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner