Nécrologie : Le Général Défao est mort au Cameroun suite à un malaise

Le Général Défao, Lulendo Matumona, de son vrai nom, est mort lundi dans une clinique de Douala au Cameroun suite à un malaise. Il devait avoir 63 ans le 31 décembre prochain. Ce musicien talentueux y était arrivé la semaine dernière pour livrer un concert privé.

Selon le quotidien kinois La Référence Plus, l’artiste aurait été victime de complications médicales : le diabète mêlé au COVID-19.

Aussitôt arrivé au Cameroun, il a été frappé d’un malaise et immédiatement évacué vers le centre médical Laquintinie.

Né le 31 décembre 1958 à Kinshasa, le Général Defao, grand admirateur des bijoux, était un excellent chanteur et danseur, doublé de talent d’auteur compositeur.

Actif dans le monde musical depuis 1976, le Général Defao s’est fait connaître particulièrement dans Choc Stars, au côté d'une autre vedette de la chanson congolaise, Bozi Boziana. Il est également connu pour des chansons à succès tant dans Choc Stars que dans Big stars, son propre groupe musical.

Entre 1983 et 1991, l’homme avait fait les beaux temps de Zaïko Wawa et Choc Stars avant de monter Big Stars, son propre groupe en 1991.

Et plusieurs mélomanes se souviendront encore longtemps de son hommage rendu récemment à Angelou Chevauchet, l’une des plus belles voix de la musique de la République du Congo de ces trente dernières années, en reprenant l’un de ses tubes à succès intitulé « Ziana » sorti en 1987.

Le général Defao Matumona est mort, loin de son pays la RDC, lui qui aimait la sape, avec des griffes variées. Le programme de ses obsèques sera connu ultérieurement.

Jean-Jacques Jarele SIKA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner