Musique : l’association Kabu célèbre les quarante ans de carrière de Michel Rafa et le ballet théâtre Lemba les 22 et 23 octobre au conservatoire de Bobigny

L’association Kabu organise, en collaboration avec le conservatoire de Bobigny, les quarante ans de carrière sur la scène de Michel Rafa et le ballet théâtre Lemba, le 22 octobre de 15h à 19h et  le 23 octobre 2021 de 18h00 à 22h00, au conservatoire de Bobigny, une commune française située dans le département de la Seine-Saint-Denis, dont elle est la préfecture, en région Île-de-France.

A cette occasion, Michel Rafa, icône de la chanson congolaise, et le ballet théâtre Lemba, seront sur scène avec d’autres artistes de renoms venant de partout dans le monde, pour honorer, de la plus belle manière, ce monument de la musique congolaise.

En marge de cet événement culturel, riche en couleurs et en sonorités, le patrimoine culinaire congolais sera mis en valeur : Kazu, Nguba, Safous, Buekabueni, Ntinia...

Selon les organisateurs, l’entrée est gratuite sur invitation, tout en respectant les gestes barrières, la crise sanitaire en France oblige.

On rappelle que Michel Rafa, de son vrai nom Louzala, est né au Congo Brazzaville. Arrivé en France à l’aube de l’année 1971 pour parfaire une formation, il fonde sous son inspiration, et de concert avec Prosper Nkouri, Pierre Mata et bien d’autres, le 18 juin 1974 à Paris en France, le célèbre ballet Lemba en vue de promouvoir, de représenter et de revaloriser le patrimoine culturel congolais et africain à travers le monde.

Michel Rafa et le Ballet théâtre Lemba toujours présents dans le monde musical continuent de propager sur l’échiquier du marché international des animations à la hauteur de leurs talents singuliers qui forcent le respect et l’admiration de tous.

Elevé dans la pure tradition Kongo, Michel Rafa va enrichir et développer cette richesse ancestrale oubliée, délaissée. Les choix des thèmes, la mélodie et les rythmes des chansons dérivent de cette vallée royale d’alors qui l’ensorcelle, l’élève et l’illumine dans cette vie terrestre vouée à la musique.

Véritable danseur né, Michel Rafa revisite et valorise les danses anciennes et les sonorités traditionnelles enfouies dans la mémoire collective. Avec lui, l’art de la danse se popularise et se démocratise en devenant un geste de compréhension du corps, de l’âme et de l’esprit.

Michel Rafa, ne cesse de nous étonner, de nous divertir en nous faisant voyager dans son monde coloré Africain. Cet artiste singulier et atypique aux influences artistiques héritées des ainés reste et demeure un défenseur effréné d’une tradition, d’une culture et d’un patrimoine à protéger, à sauvegarder et à propager. A la fois traditionnel, spirituel, moraliste et humaniste, le musicien congolais Michel Rafa aux talents multiples ne cesse de nous montrer sa véritable mission d’être et de vie. Celle de donner aux autres le goût, l’envie, le plaisir d’aimer notre culture, nos us et coutumes. Et de véhiculer un message incandescent d’amour, d’unité, de sagesse, de tolérance, de générosité, de solidarité, de partage, de fraternité… bref ces valeurs conviviales traditionnelles qui fondent notre société. Ces principes qu’il fait passer par le truchement de son art de chanter, de danser… avec joie, amour et bonheur.

Chapeau le sage Rafa de ce merveilleux travail de valorisation, de développement et de promotion des musiques chants et rythmes du Congo et Africain que vous ne cessez de déployer à l’échelle mondiale.

Chapeau à Amour Daria de l’association Kabu et au conservatoire de Bobigny de dérouler le tapis rouge à ce virtuose de la musique congolaise, Michel Rafa, les 22 et 23 octobre 2021 au conservatoire de Bobigny.

Jean-Jacques Jarele SIKA/ Les Echos du Congo-Brazzaville

banner