Covid-19-Congo : L’artiste musicien Maziya Sterling appelle à la prudence et au respect strict des consignes

Jean-Pierre Kounda alias Maziya Sterling, l’indémodable endurant artiste musicien congolais, a appelé les citoyens congolais de sa ville de Pointe-Noire et de son beau pays le Congo, à rester confiné, pour éviter la propagation du virus dans un pays déjà frappé par une crise financière sans précèdent.

Au moment où la crise sanitaire s'est installée au Congo-Brazzaville, Maziya Sterling s'est présenté comme un ardent adepte de la distanciation sociale à Pointe-Noire, la capitale économique du Congo.

« Ceux qui ont la chance d'être en mesure de rester chez eux, s'il vous plaît, faites-le. Chacun d'entre nous joue un rôle dans le ralentissement de la propagation. Si vous ne restez pas chez vous, vous risquez de traîner la maladie chez vous. Ensuite, contaminer tous les autres membres de votre famille », a indiqué l’ancien patron de l’orchestre Manga-Manga de Mbinda dans le Niari (sud) avant d’insister sur les gestes de prévention comme le lavage régulier des mains, les mesures d'hygiène et de distanciation sociale, dites “barrières”, définies au niveau national par le gouvernement congolais.

Le guitariste et chanteur de charme qui a pris la ferme décision d'annuler ses concerts à Pointe-Noire afin d'éviter de contribuer à la propagation du nouveau coronavirus,  s’est adressé aussi à la jeunesse congolaise en la priant  d’être très prudente.

« Vous n’êtes pas immunisés ! Il faut être prudent », a rappelé Sterling Maziya avant d'ajouter : "il n'est pas acceptable de laisser partir un proche sans avoir pu le voir une dernière fois, ni concevable de dire adieu à distance devant un cercueil clos. Nous avons tout autant besoin de la science que de l'adieu à ceux que nous aimons".

On rappelle que plusieurs artistes congolais, de tendances confondues, ont lancé des appels au respect des mesures de confinement. D’autres ont même composé des singles de circonstance qui témoignent d'une préoccupation à la mesure du danger inhérent à la pandémie.

Le virus est rentré au Congo-Brazzaville, comme dans la plupart des pays africains, par un cas importé. Il s’agit d’un franco-congolais qui revenait d’une mission en Hollande en passant par Paris.

Le pays connaît désormais 143 cas positifs du Covid-19 dont 33 femmes. L’âge varie entre 12 et 96 ans.

Brazzaville compte 98 cas, Pointe-Noire 41 cas, le Pool 2 cas, la Sangha 1 cas et la Cuvette 1 cas.

Dans la capitale, la répartition par les arrondissements se présente comme suit : Madibou 8 cas, Makélékélé 15 cas, Bacongo 6, Poto-Poto 5, Moungali 19, Ouenzé 16 cas, Mfilou 6 cas, Djiri 8, selon le Dr Gilbert Ndziessi, le coordonnateur national technique de la riposte au Covid-19 au Congo.

Jarele SIKA / Les Echos du Congo Brazzaville

 

banner