Covid-19 : Dieudonné Moyongo au chevet des artistes musiciens congolais du troisième âge

Nous savons que dans cette crise sanitaire, la faim va se répandre dans les couches les plus pauvres de notre société et nombreux risqueront de mourir faute de nourriture. C’est pourquoi nombreux appellent à la solidarité comme le ministre congolais de la Culture et des arts, Dieudonné Moyongo, qui vient de faire un don des vivres et une enveloppe financière aux artistes musiciens de troisième âge pour leur permettre de pouvoir bien passer le confinement.

Parmi les bénéficiaires : Edo Ganga (87 ans), Michel Boyibanda (81 ans), Kosmos Moutouari (75) ans et Chairman Jacques Koyo, le benjamin des artistes musiciens du troisième âge.

Dieudonné Moyongo, a demandé aux artistes de respecter les mesures barrières qui sont les seuls moyens efficaces capables de réduire la propagation du coronavirus au Congo.

Sociétés d’auteurs inexistantes ou inefficaces, piratage... le manque à gagner est important pour les artistes congolais, qui peinent à profiter de leur succès.

Depuis plusieurs années, ils manifestent toujours leur inquiétude devant la dégradation de leurs conditions de travail et de vie. Les points de cristallisation restent la perception de leurs droits, d’une part, et l’accompagnement social quasi inexistant, d’autre part.

Lassés de se retrouver toujours en situation de précarité et d'assistés, impuissants à la dégradation de leur vie, les créateurs des œuvres de l’esprit ne savent plus à quel saint se vouer.

Le BCDA ne remplit plus socialement, institutionnellement et professionnellement ses missions depuis des décennies. Le manque à gagner pour les artistes congolais du fait du non-paiement de leurs droits d’auteur est énormissime.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo Brazzaville

banner