Congo – Cour constitutionnelle : Le verdict du contentieux des législatives attendu vendredi

Congo – Cour constitutionnelle : Le verdict du contentieux des législatives attendu vendredi

Après des audiences sur les recours en annulation des résultats des élections législatives et locales, scrutin des 16 et 30 juillet 2017, le juge constitutionnel s'était retiré pour délibérer. Sur les 52 affaires examinées, le verdict interviendra, sauf changement, ce vendredi 29 septembre.

À quelques heures du verdict de la cour constitutionnelle sur les affaires portant sur le contentieux électoral, la tension monte autant dans les parties concernées, qu'auprès des juges.

Le test de vérité, s'il en était un, est placé en comparaison avec le haut fait de justice de la cour suprême Kényane qui a invalidé la victoire d'Uhuru Kenyatta en raison d'« irrégularités ».

Pour les candidats lésés, les faits se rapportaient aux cas de fraude, de violence, d’impartialité et d’immixtion des autorités administratives locales dans les opérations de vote, voire le vote des électeurs déplacés et celui de la force publique.

C’est le cas de l’affaire Asie Dominique de Marseille contre Alexandre Oloumba à Ewo dans le département de la Cuvette ouest où les avocats du candidat malheureux accusaient le camp Oloumba d’avoir bénéficié de l’apport du préfet de ce département qui aurait confisqué les urnes loin du lieu de vote.

Les regards sont donc tournés vers la cour constitutionnelle qui de par ses conclusions, prouvera selon Maître Yvon Ibouanga, « que notre pays est réellement devenu un état de droit où chacun peut facilement faire prévaloir ses droits devant les juridictions nationales. On aura ainsi contribué positivement à la gouvernance électorale qui divise souvent les Congolais ».

Bertrand BOUKAKA