Congo : Le général Mokoko reconnaît enfin la victoire de Sassou Nguesso

Congo : Le général Mokoko reconnaît enfin la victoire de Sassou Nguesso

L’opposant radical du régime de Brazzaville, le général à la retraite, Jean-Marie Michel Mokoko, candidat malheureux à la présidentielle du 20 mars dernier,  a reconnu jeudi dans la soirée,  sa défaite électorale dans un communiqué.

«Il faut en premier lieu rendre hommage à tous ceux qui ont contribué à faire de ces élections un scrutin pacifique, transparent et crédible. Je remercie aussi tous les congolais, une fois de plus, pour l'immense opportunité qui m'a été donnée de participer à la présidentielle du 20 mars dernier. J'ai transmis mes vœux personnels au président Sassou Nguesso», a-t-il écrit.

"Je félicite chaleureusement Sassou Nguesso en tant que candidat victorieux et j’appelle le peuple congolais à l’apaisement pour préserver la paix ", a conclu Mokoko.

Le président Denis Sassou Nguesso, qui cumule trente-deux ans à la tête du Congo, a été réélu dès le premier tour lors du scrutin présidentiel de dimanche 20 mars 2016 avec 60,30 % des voix, a annoncé, jeudi 24 mars dernier, le ministre de l’intérieur, Raymond Zéphyrin Mboulou.

Selon le décompte officiel, Guy-Brice Parfait Kolélas arrive deuxième avec un peu plus de 15 % des suffrages, et le général Jean-Marie Michel Mokoko troisième avec environ 14 %.

Aurélie ISSIMBA