Les dégâts des événements du 20 octobre 2015 estimés à 1,1 milliard de francs CFA

Les dégâts des événements du 20 octobre 2015 estimés à 1,1 milliard de francs CFA

Le ministre d’Etat en charge des Transports et de l’aviation civile, Rodolphe Adada a déclaré que les événements du 20 octobre 2015 et le mouvement des jeunes cheminots et de « classe 66 » ont occasionné au Congo-Brazzaville, des dégâts importants, estimés à près de 1,1 milliard de francs CFA.

 Le ministre Rodolphe Adada a fait cette déclaration lors de la cérémonie traditionnelle des vœux de nouvel an à ses administrés à Brazzaville, la capitale congolaise.

Un véritable manque à gagner pour l’économie congolaise en cette année qui s’annonce très difficile, résultat inéluctable de la chute vertigineuse du prix du baril de pétrole.

On rappelle que le 20 octobre 2015, la capitale congolaise a été le théâtre d’affrontements violents entre forces de l’ordre et opposants au référendum constitutionnel. Dans plusieurs villes du sud du pays, des heurts ont également éclatés.

Au moins quatre personnes ont été tuées, dont trois à Brazzaville, selon le bilan officiel.

Les opposants au référendum avaient donné un délai au président de la République, Denis Sassou Nguesso pour renoncer au référendum du 25 octobre 2015, promettant qu’à l’expiration de cet ultimatum, ils ne reconnaîtraient plus la légitimité du président de la République.

Germaine Mapanga