Congo : Bientôt une nouvelle raffinerie pour stopper les pénuries à répétition

Congo : Bientôt une nouvelle raffinerie pour stopper les pénuries à répétition

En vue de répondre à la demande croissante en produits pétroliers, le ministre congolais des Hydrocarbures, Jean-Marc Thystère Tchicaya, a annoncé mardi à Brazzaville, la construction prochaine d'une nouvelle raffinerie de pétrole d'une capacité de production de 5 millions de tonnes par an et la construction du pipe-line des produits pétroliers entre Pointe-Noire, Brazzaville (sud Congo) et Ouesso (nord-ouest du Congo; à environ 1300 km de Pointe-Noire).

Le ministre des hydrocarbures a fait cette déclaration lors de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an à ses collaborateurs, en présence des responsables des compagnies pétrolières qui ont pignon sur rue au Congo-Brazzaville.

« A  plus  court  terme, les travaux  de  modernisation, exécutés  particulièrement dans  le  cadre du plan de performance, devraient porter la capacité de raffinage de la Congolaise de Raffinage (Coraf) de 850.000 à 1,2 million de tonnes (par an) dès fin janvier 2016 », a déclaré  Jean-Marc Thystère Tchicaya.

La Coraf, inaugurée en 1983 à Pointe-Noire, est une société anonyme de droit congolais, avec un capital de 20 milliards de F CFA, filiale à 100 % de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC).

La Coraf n'arrive plus à couvrir les besoins du pays en produits pétroliers car le pays est confronté de manière épisodique à des pénuries de carburant.

Germaine Mapanga