Isidore Mvouba cède le fauteuil à Gilbert Ondongo

Isidore Mvouba cède le fauteuil à Gilbert Ondongo

Dans une ambiance conviviale, passation de service entre le ministre sortant du Développement industriel et de la promotion du secteur privé, Isidore Mvouba et l’entrant Gilbert Ondongo le 4 mai.

Cérémonie de prestation de service au ministère du Développement industriel et de la promotion du secteur privé. Le cérémonial veut bien que l'impétrant et le sortant prennent la parole même si parfois, le cœur n'y est pas.

« Le ministre apporte à ce département son échelon manquant, l’économie. Car, c’est l’une des conditions de réussite du développement de l’industrie dans notre pays », a indiqué Isidore Mvouba.

Remerciant le chef de l’État de l'avoir reconduit en lui confiant la gestion de ce département, l’ancien ministre de l’Économie et des Finances a pour sa part renchérit :« C’est un honneur de succéder à un aîné pour lequel j’ai beaucoup d’admiration ». « Merci de me souhaiter bonne chance ! », a-t-il dit à Isidore Mvouba.

Rappelons que le ministère du Développement industriel et de la promotion du secteur privé a accompagné plusieurs promoteurs de projets d’investissement qui contribuent à la diversification de l’économie congolaise.

Maintenant que le département a été doté du levier de l’économie, de nombreuses facilités devraient être accordées en urgence aux investisseurs. Il s’agit entre autres des conditions préférentielles et avantages fiscaux. Le triptyque économie, développement industriel et promotion du secteur privé faisant désormais un seul corps, devrait également accroître la part de l’industrie dans le PIB.

Le nouveau patron de ce ministère a de ce fait le devoir de poursuivre avec l’application des textes pris dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires. S’agissant de la promotion du secteur privé national, local comptant, le conseil des ministres devrait examiner dans les meilleurs délais la loi y relative. Son approbation confortera la diversification de l’économie.

La nouvelle équipe a, de même, la mission de poursuivre la coopération bilatérale et multilatérale avec des pays qui ont des dossiers en cours avec le Congo.

Les projets tels que la cimenterie Dangoté dans  la Bouenza, l’usine de médicaments génériques à Ollombo, la zone industrielle et commerciale de Maloukou Tréchot puis l’implantation d’une minoterie et des usines de production de pâtes alimentaires et de savons, déjà en cours, devront être poursuivis.

Bertrand BOUKAKA