Le Congo plaide en faveur de la levée de la suspension sur l’exportation de ses grumes via le Gabon

Le Congo plaide en faveur de la levée de la suspension sur l’exportation de ses grumes via le Gabon

Le ministre congolais des Eaux et forêts, Henri Djombo, a rencontré jeudi, à Libreville, le ministre délégué de la Protection de l'environnement et les ressources naturelles de la forêt et de la mer, Andrew Crépin Gwodock, en présence de Marie-Julie Biloghe, ministre délégué à l'Economie.

Les trois personnalités ont échangé sur la récente décision prise par le gouvernement gabonais de suspendre le transit et l'exportation des grumes et bois provenant du Congo via le port d'Owendo.

Le gouvernement gabonais n’a pas dévoilé les raisons de cette suspension mais les grumes du Congo ont été récemment épinglées par un rapport de l’ONG Greenpeace.

L’organisme spécialisé dans la protection de l’environnement déplore le fait que l’exportation de bois brut africain (le Cameroun, le Gabon, le Mozambique et la République du Congo sont indexés en première ligne) vers la Chine, où il est transformé avant d’être réexporté essentiellement vers l’Europe, se fait dans des « conditions souvent opaques ».

«Au terme de l’entretien et au regard des arguments présentés ayant soutenu cette décision du Gabon, le ministre congolais a plaidé en faveur de la levée de cette mesure.

«Nous avons pris acte de cette demande qui sera présenté au chef du gouvernement et au président Ali Bongo Ondimba », a déclaré le ministre gabonais délégué de la Protection de l'environnement et les ressources naturelles de la forêt et de la mer, Andrew Crépin Gwodock.

Germaine Mapanga