Covid-19 : le gouvernement congolais procède à un nouveau tour de vis

La crise sanitaire n'est pas encore derrière nous. C’est dans cette optique que le gouvernement congolais a procédé à un nouveau tour de vis contre l'épidémie de Covid-19 avec pour objectif de : « rendre obligatoire la réalisation du test RT-PCR aux aéroports et ports du Congo, pour tous les passagers en provenance de l’étranger, mesure qui doit être rendue effective dans les 15 jours à venir, rendre obligatoire la présentation du certificat ou attestation de vaccination pour tout déplacement, par air, route, chemin de fer ou voies navigables, entre les grandes agglomérations, rendre obligatoire, pour tous les agents et les usagers de l’administration publique, la présentation du certificat de vaccination, pour tout accès aux services publics, rendre obligatoire la présentation du certificat ou attestation de vaccination pour tout accès des agents et usagers aux préfectures, mairies, banques, régies financières, postes et caisses de retraites ».

Depuis la 14 mars 2020, date de la déclaration de la maladie au Congo, 226 297 tests de dépistage ont été réalisés. A la date de la tenue de la réunion de la Coordination nationale du 23 septembre 2021, la situation épidémiologique nationale est la suivante :

14 113 cas confirmés de covid-19 et 569 cas sont actifs à ce jour. 191 décès ont été enregistrés, soit un taux de létalité de 1,4%, en dessous des moyennes mondiale (2,05%), africaine (2,52%) et de la sous-région Afrique centrale (1,75%).

Il convient de signaler qu’au cours des trois dernières semaines, l’épidémie à covid-19 connaît un rebond dans notre pays.

Davantage de cas diagnostiqués, de patients pris en charge et de patients hospitalisés que sur la période précédente. D’autre part, des analyses scientifiques effectuées en laboratoire confirment que les contaminations qui surviennent actuellement dans notre pays relèvent essentiellement du variant dit delta.

Entre le 27 août et le 17 septembre 2021, 426 nouveaux cas (contre 295 cas supplémentaires sur la période précédente) ont été confirmés et 8 décès enregistrés (contre 4 sur la période précédente).

Les 426 nouveaux cas identifiés se répartissent entre Brazzaville (290 cas), Pointe-Noire (135 cas) et le département du Kouilou (1 cas).

Le nombre de doses de vaccin administrées à ce jour est d’environ 336 000, pour 180 668 personnes complètement vaccinées, soit une couverture vaccinale de l’ordre de 5,21%, contre 4,7% sur la période précédente.

Les autorités disposent de 253 401 doses de vaccin Sinopharm, 11 654 doses de Sputnik Light, 5 962 doses de Sputnik V composant 2 et 258 854 doses de vaccin Johnson & Johnson. Ainsi le nombre total de doses de vaccin disponibles est de 529 871.

En définitive, le pays devra disposer d’un stock total de 1 712 871 doses de vaccin et, in fine, parvenir à vacciner la moitié de la population cible, soit 30% d’ici à fin décembre 2021.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner