Marchands, chauffeurs de taxi et conducteurs de bus sommés de se faire vacciner contre la Covid-19 avant le 31 octobre prochain

Au Congo-Brazzaville, marchands, chauffeurs de taxi et conducteurs de bus sont sommés de se faire vacciner contre la Covid-19 avant le 31 octobre prochain, selon les autorités congolaises qui veulent intensifier la vaccination pour lutter contre le virus sur toute l’étendue du territoire national.

Le Congo, qui dispose de doses de vaccins chinois, russes et américains, voudrait vacciner 60% de la population, pour atteindre l'immunité collective.

Mais pour le moment, la couverture vaccinale dépasse à peine les 4%.

La campagne de vaccination contre la Covid-19 a été lancée le 24 avril de l’année en cours à Brazzaville par le Président de la République, Denis Sassou N’Guesso.

Aujourd’hui, 47 sites de vaccination sont déjà ouverts au Congo.

Jean-Jacques DOUNDA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner