Vaccination contre la Covid-19 à Kakamoeka : le sous-préfet Marcel Kibouanga se fait vacciner pour montrer le bel exemple

Lancement officiel de la vaccination contre la Covid-19, le samedi 7 août 2021 à Kakamoeka dans le département du kouilou. Le sous-préfet, Marcel Kibouanga a été le premier à être vacciné pour montrer le bel exemple, mais aussi de sensibiliser les populations aux dangers du coronavirus encore sous-estimé au Congo. Le bilan de l’épidémie de Covid-19, qui a contaminé 137 millions de personnes dans le monde, approche désormais des 3 millions de morts.

«J’ai hâte de recevoir la seconde dose », a déclaré le sous-préfet de Kakamoeka, Marcel Kibouanga qui portait un masque bleu ciel, après avoir relevé la manche gauche de sa chemise.

«Je fais cela pour montrer que les populations de Kakamoeka et des villages environnants doivent être prêts à se faire administrer le vaccin contre la Covid-19, il n’y a pas de quoi s’inquiéter », a ajouté Marcel Kibouanga juste après l’injection.

Marcel Kibouanga a rendu aussi hommage au Président de la République, Denis Sassou N’Guesso pour sa contribution dans la mise au point des vaccins, qui ont commencé à être administrés avec succès au Congo-Brazzaville.

La campagne de vaccination a été lancée le 24 avril de l’année en cours à Brazzaville par le Président de la République, Denis Sassou N’Guesso.

Au Congo, le nombre de cas confirmés au 07 juin 2021 s’élève à 12 121 pour 160 décès, soit un taux de létalité de 1,3%, en deçà de celui de l’Afrique centrale.

A l’échelle mondiale, la Covid-19 tue davantage que ce que disent les bilans. Dans un grand nombre de pays, tous continents confondus, la comparaison des taux de mortalité d’une année sur l’autre fait douter des chiffres officiels fournis par les autorités.

Le recueil des données se révèle partout difficile, tandis que certains Etats cherchent à minimiser l’impact sur leur sol de la pandémie.

Jacques Jarele SIKA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner