Fêtes de fin d’année au Congo : pas d’engouement dans les marchés

Il y a quelques années, l’arrivée des fêtes de Noël et de fin d’année se sentait partout à travers le pays, les marchés étaient bruyants, les jeux de lumière et guirlandes illuminaient les espaces publics. Cependant, cette atmosphère semble disparaître. Dans certains marchés, les tenanciers de boutiques et les vendeurs de jouets se plaignent, écoulant difficilement leurs marchandises.

A deux semaines de la célébration de la fête de Noël, les congolais ne se bousculent pas encore dans les grands commerces. Les différents marchés de Brazzaville, Pointe-Noire et Dolisie ne sont pas inondés de monde, comme à l’accoutumée en pareille période.

De nombreux ménages interrogés à Dolisie dans le Niari (sud) par exemple attribuent cette situation aux difficultés financières.

Beaucoup d’agents et travailleurs affirment n’être pas encore en possession de leurs salaires pour bien préparer les fêtes de Noël et Nouvel an.

A Brazzaville et Pointe-Noire d’autres parents se disent très déçus de la conjoncture économique actuelle.

Les marchands disent s’étonner de ne pas faire de bonnes affaires en ces moments forts de l’année.

Pour les enfants, la fête de Noël est plus forte que tout. A deux semaines de cette fête, ils sont déjà nombreux à réclamer à leurs parents des habits et jouets de marque.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo Brazzaville

banner