Congo – Covid-19 : La Coordination nationale reconduit des mesures de l’opération « coup de poing »

La Coordination nationale de gestion de la pandémie de coronavirus Covid-19 s’est réunie le vendredi 19 novembre par visioconférence sous l’autorité du Président Denis Sassou N’Guesso. Les mesures suivantes ont été décidées.

Proroger l’état d’urgence sanitaire pour une nouvelle période de vingt jours à compter du 22 novembre 2021.

Maintenir le couvre-feu à Brazzaville et à Pointe-Noire, de 23 heures à 5 heures pendant les jours ouvrés et de 20 heures à 5 heures du matin le samedi, le dimanche ainsi que les jours fériés.

Maintenir le port obligatoire et conforme du masque de protection.

Faire observer, partout et par tous, toutes les mesures barrières.

Poursuivre les campagnes de sensibilisation et de prévention.

Recommander à toutes les catégories socio-professionnelles cibles de la vaccination de se faire vacciner et inviter les employeurs tant publics que privés à inciter leurs employés à en faire autant.

Organiser régulièrement le dépistage des personnes les plus exposées au risque de contamination.

Poursuivre l’organisation des conditions d’un dépistage systématique des voyageurs venant de l’étranger aux points d’entrée de notre pays.

Limiter à cinq jours (lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi) l’ouverture des marchés domaniaux à Brazzaville et à Pointe-Noire.

Réaliser régulièrement des tests rapides antigéniques nasopharyngés dans tous les départements du pays pour le dépistage de routine de la Covid-19.

Maintenir l’interdiction de l’utilisation des tests rapides antigéniques salivaires dans les points d’entrée et de sortie du territoire.

Interdire les promenades en groupe de plus de trois personnes sur les voies et espaces publics, notamment la Corniche et les alentours des stades de Brazzaville ainsi que les bords de l’océan Atlantique à Pointe-Noire et dans le Kouilou.

Exiger la présentation, à la frontière, d’un test PCR négatif pour tous les passagers au départ et à l’entrée du Congo, à l’exception des enfants de moins de dix ans.

Organiser la mise en quatorzaine, à leurs frais, à Brazzaville et à Pointe-Noire, des personnes en provenance de pays à forte circulation des variants.

Obliger, sous peine de forte amende, les transporteurs en commun (autocars, taxis, trains, bateaux, hélicoptères et avions) et privés (voiture, bateaux et avions privés) à respecter la distanciation physique et à exiger de tout passager à bord le port conforme du masque de protection individuelle.

Exiger des gérants des bars, restaurants et autres lieux de rassemblement de privilégier l’accueil des clients ou du public en extérieur et à aérer les espaces d’intérieur lorsqu’ils reçoivent de la clientèle ou du public.

Faire respecter les gestes barrières pendant le déroulement de tout événement familial, notamment les veillées funèbres, levées de corps et obsèques, situations particulièrement propices à la contamination à la Covid-19.

Maintenir la fermeture des boites de nuit et autres lieux de danse.

Autoriser la reprise des entrainements et des compétitions de sports collectifs, tout en invitant les autorités compétentes, notamment les fédérations sportives, à s’assurer que le nombre de personnes autorisées à y assister soit de 50 personnes au maximum.

Rendre obligatoire le test RT-PCR pour tous les passagers en provenance de l’étranger.

Synthèse de Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville

banner