Manifeste de Brazzaville : La solidarité et le respect mutuel au menu du colloque sur l'Appel du général de Gaulle

Le colloque international célébrant son 80e anniversaire s’est ouvert ce mardi 27 octobre 2020 à Brazzaville, sous la très haute autorité du Président de la République, Denis Sassou N’Guesso. L’essentiel des allocutions a porté sur la volonté des intervenants de voir la France, le Congo et l’Afrique d’œuvrer à l’avènement d’une relation nouvelle tournée vers la solidarité et le respect mutuel.

Les chefs d’Etat et de délégation ont salué la célébration dans la capitale congolaise, ancienne capitale de la France libre, des 80 ans de la signature par le général Charles de Gaulle du Manifeste appelant à ne pas capituler face à l’Allemagne nazie.

Ils ont plaidé pour que soit reconnue, à sa juste valeur, la place tenue par l’Afrique dans la mobilisation qui permit de triompher de l’occupant pendant la Seconde guerre mondiale.

Les présidents Denis Sassou N’Guesso du Congo, Idriss Déby Itno du Tchad, Faustin Archange Touadera de la RCA, Félix Tshisekedi de la RDC, les Premiers ministre gabonais et camerounais, le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, la secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo et d’autres personnalités, parmi lesquelles, le président de la Fondation Charles de Gaulle, Hervé Gaymard et le maire de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba, ont mentionné l’intérêt pour la France et l’Afrique de se mettre ensemble face aux défis communs du terrorisme, de la pauvreté et de la crise sanitaire de covid-19.

Jean-Jacques DOUNDA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner