25 millions de FCFA pour être candidat à la présidentielle, l’opposition fâchée

Le président du Parti des Républicains (opposition), Paul-Marie Mpouelé, juge le montant de la caution à verser par les différents candidats à la prochaine présidentielle (25 millions de FCFA) d’exorbitant et pense qu'il exclut la grande partie des congolais de la course vers le palais du peuple.

« Pour conserver le pouvoir, ils font monter la barre très haut de sorte que ceux qui n'ont pas d'argent, notamment ceux qui sont dans l'opposition, c'est-à-dire les congolais moyens, n’en soient jamais candidats», a dénoncé Paul-Marie Mpouelé ce lundi 25 janvier 2016 sur les antennes de RFI.

Une farce rejetée en bloc par le pouvoir de Brazzaville qui soutient que cette caution ne pose aucun problème pour les partis bien structurés sur toute l’étendue du territoire national.

Au Congo, le montant de la caution à verser par les différents candidats à la prochaine présidentielle a été fixé à 25 millions de francs CFA, contre 5 millions il y a sept ans, selon la nouvelle loi électorale adoptée par le Parlement.

Germaine Mapanga

banner