RDC : Fin de la coalition FCC-Cash, les gestes barrières n'étaient pas à la fête à Kinshasa

Des milliers des congolais ont commencé à célébrer dimanche dans les rues et avenues de Kinshasa exprimant leur joie par des cris et des concerts de klaxons quelques minutes après l’annonce par le Président Antoine Félix Tshisekedi de la fin de la coalition gouvernementale composée avec le FCC de son prédécesseur Joseph Kabila.

De nombreux congolais sont sortis dans les rues des quatre coins de Kinshasa, la capitale de la RDC, pour célébrer la fin de la coalition FCC-Cash parfois au détriment des gestes barrières.

Des scènes de liesse qui interrogent alors que l'épidémie de Covid-19 donne des signes de reprise, notamment dans la capitale congolaise.

Ils ont pleuré, tapé sur des casseroles et crié "FCC-Cash, c'est fini !" dans un concert de klaxons : de nombreux kinois ont laissé exploser leur joie et leur soulagement.

Plusieurs quartiers de Kinshasa farouchement anti-Kabila ont entendu d’innombrables personnes fêter la décision de Félix Tshisekedi sur les balcons avec des casseroles, dans la rue avec des klaxons ou en criant leur joie dans la ville pour célébrer dignement cet événement.

Agitant des drapeaux, tous ou presque sans masques ou respect des gestes barrières, les manifestants levaient le poing, se félicitaient, poussaient des cris de joie sur les motos, dans les voitures ou à pieds.

Jarele SIKA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner