Oyo : deux ans de prison pour Destin Ngatsongo Motsabéka pour commercialisation illicite de quatre-vingt-quatre perroquets gris du Gabon

Le tribunal de grande instance de la ville d’Oyo, dans le département de la Cuvette (nord), a condamné le 24 mars dernier, Fabrice Destin Ngatsongo Motsabéka, de nationalité congolaise, à deux ans d’emprisonnement ferme pour commercialisation illicite de quatre-vingt-quatre perroquets gris du Gabon. Il est également condamné à payer une amende de cent mille francs CFA et de verser à l’Etat congolais une somme de cinq cent mille francs CFA de dommages et intérêts.

Destin Ngatsongo Motsabéka avait été pris, le 9 février dernier à Oyo, en flagrant délit de détention et tentative de commercialisation de quatre-vingt-quatre perroquets gris du Gabon, animaux intégralement protégés.

Les perroquets gris du Gabon saisis ont été confiés à la réserve de Tchimpounga, dans le département du Kouilou, où ils ont reçu des soins appropriés de l’équipe de vétérinaires de l’Institut Jane Goodall. Il faudra néanmoins attendre plusieurs mois avant qu'ils puissent retrouver leur liberté car, les trafiquants coupent les plumes pour que les perroquets ne puissent pas voler.

l’interpellation de Destin Ngatsongo Motsabéka avait été réalisée par les éléments de la section de recherche judiciaire de région de gendarmerie d’Owando et d’Oyo ainsi que les agents de la direction départementale de l’Economie forestière de la Cuvette avec l’appui technique du Projet d’appui à l’application de la loi sur la faune sauvage.

En République du Congo, le perroquet gris du Gabon et l’éléphant sont parmi les espèces animales intégralement protégées, conformément à la loi 37-2008 du 28 novembre 2008 sur la faune et les aires protégées.

Les violeurs de cette disposition de la loi risquent des peines allant jusqu’à cinq ans d’emprisonnement ferme et une amende allant jusqu’à cinq millions de francs CFA.

Source : Adiac

banner