Dolisie : sabotage de la fibre optique reliant le réseau aérien et terrestre

La société publique des télécommunications, Congo Télécom, a annoncé jeudi, dans un communiqué de presse dont une copie nous est parvenue, le sabotage, par « des individus inciviques », de la fibre optique reliant le réseau aérien et terrestre à partir de Dolisie, la ville préfecture du département du Niari (sud).

Le « sabotage » se serait produit entre la nuit de mercredi à jeudi vers 3h50 du matin. Congo Télécom qui a dépêché sur place ses experts affirme qu’il s'agit d’une opération bien planifiée, opérée durant le couvre-feu.

Ce gâchis a impacté les réseaux fibres optiques terrestre et aérien, souligne la société qui déplore de lourdes pertes financières.

Une partie du réseau a été restaurée mais les travaux se poursuivent encore.

« De tels actes de sabotage de la fibre optique devenus récurrents seront portés à l’attention des forces de l’ordre et ne demeureront pas impunis », souligne le communiqué.

Congo Télécom rappelle que l’infrastructure à haut débit financée à coût de milliards par l’Etat devrait bénéficier de l’attention de tout un chacun car elle est devenue incontournable pour le développement de l’économie.

« Des mesures sécuritaires seront progressivement renforcées sur tout le territoire national, au niveau des points stratégiques des installations de Congo Telecom », précise le même communiqué.

En attendant le rétablissement complet des liens traditionnels, le trafic international voix et données entrant et sortant est routé via un lien de secours.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner