Malversations financières : six cadres du CFCO suspendus de leurs fonctions

De gros poissons. Six cadres du chemin de fer Congo-Océan (CFCO) ont été suspendus de leurs fonctions jusqu’à nouvel ordre pour des cas des malversations financières, selon une note de service, signée le 4 août 2020, par la ministre des Transports et de l’Aviation civile, Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas.

 

La légende prétend que les familles de cheminots cuisinaient neuf marmites de repas, la dixième étant celle du thé. Sans doute, ces cadres verreux aspiraient-ils à ressusciter de vieilles pratiques qui faisaient naguère du CFCO ou de la Poste, des ''nzété ya mbongo'', ''arbres à argent''. Des arbres dont les agents pouvaient de temps en temps cueillir des feuilles à souhait. C'était sans compter sur la vigilance et la rectitude de la ministre Ebouka Babackas. Pourvu que la Justice fasse preuve de la même rectitude.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner