Congo : Pointe-Noire les pieds dans l'eau

Une ville quasiment immergée. C’est ce qu’on pourrait dire des fortes pluies qui s’abattent en ce moment à Pointe-Noire, la capitale économique du Congo.

Des vidéos et des photos partagées sur les réseaux sociaux montrent que les rues étaient submergées par les eaux d’une hauteur de plus de 50 cm, dépassant les genoux de certaines personnes.

Au centre-ville ou dans les quartiers périphériques, les eaux débordent et les populations sont envahies par les eaux qui ne cessent de grossir, laissant place aux inondations.

Dans certains domiciles, les habitants sont à pied d’œuvre pour essayer tant bien que mal de sauver leurs biens des eaux. Pour tenter de limiter les dégâts, des habitants vont jusqu’à superposer leurs meubles ou encore creuser des conduits qui permettent aux eaux une fois à l’intérieur, d’être évacuée. Et pour vaquer à leurs occupations respectives, les travailleurs se déplacent à dos d’hommes, portés à califourchon par des jeunes qui leur servent de monture, en échange d’une pièce de monnaie, qui varie entre 50 et 100 FCFA.

Une fois les pluies apaisées, il n’est pas rare de constater toutes sortes de saletés aux alentours des maisons. En effet, les habitants profitent souvent de ces pluies pour vider les poubelles dans les canaux et vidanger leurs fosses septiques.

Si jusqu’ici aucun bilan officiel n’est disponible, des médias locaux font état de nombreux dégâts matériels. Heureusement, se réjouissent ces médias, les eaux se retirent petit à petit.

Devant cette situation fort déplaisante qui pourri le quotidien des populations de la ville de Pointe-Noire, les mairies d’arrondissement sont une fois de plus interpellées au sujet des problèmes d’assainissement que connaissent certaines zones marécageuses.

En dehors de ces autorités administratives, les populations sont également invitées à avoir des comportements sains, en attendant que des solutions à leurs difficultés soient trouvées.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville