Bassin du Congo : la survie de la forêt qui agit pour le maintien et la stabilité du monde en débat à Libreville

Les pays membres du Bassin du Congo, deuxième plus grand couvert forestier au monde après l’Amazonie, sont réunis à Libreville depuis le 5 juillet 2022 pour la 19e réunion des Parties du partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC). Cette rencontre qui s’achève le 8 juillet prochain a pour objectif de trouver des solutions communes et durables pour la survie du deuxième poumon de la planète qui agit pour le maintien et la stabilité du monde.

« L’organisation de cette réunion est l’occasion d’élaborer et d’approfondir des exemples de bonnes pratiques ainsi que des propositions de solutions qui pourraient contribuer à relever les nombreux défis auxquels les pays d’Afrique centrale sont confrontés pour assurer une gestion rationnelle de leurs ressources naturelles. Les recommandations qui sortiront des travaux de cette réunion, selon moi, seront très utiles pour contribuer à la préservation des forêts du Bassin du Congo », a déclaré Dr Christian Ruck, facilitateur de la République fédérale d’Allemagne du PFBC.

Pour le ministre délégué auprès du ministre gabonais des Eaux et Forêts, Stéphane Bonda, les forêts tropicales humides « constituent un refuge pour notre biodiversité, un abri pour nos savoirs et rites ancestraux, un toit pour nos populations et communautés locales ». Les forêts du Bassin du Congo sont à l’origine de la pluie dans les montagnes d’Éthiopie qui alimente le Nil Bleu et ainsi l’Égypte en eau. Perdre les écosystèmes fournis par les forêts tropicales mettrait sur la route de l’exil des centaines de millions de réfugiés climatiques, apprend-on.

Plusieurs thématiques seront abordées, au cours de cette réunion, notamment l’aménagement et l’utilisation durable des terres, la sécurisation des espèces vitales, la biodiversité et le futur des aires protégées, ou encore les conditions et perspectives pour une utilisation durable du bois. Il est question de trouver des solutions « innovantes » pour préserver et exploiter les forêts durablement notamment à travers le développement d’industries du bois.

Pour rappel, le Bassin du Congo s’étend sur 6 pays : le Cameroun, la République Centrafricaine, la République Démocratique du Congo, la République du Congo, la Guinée Équatoriale et le Gabon.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner