Pointe-Noire : les habitants excédés par le manque de propreté

Les riverains dénoncent une situation qui se dégrade et souhaitent que la Mairie agisse davantage. Alors que la canicule a été éprouvante pour les odeurs, ils interpellent aussi «ceux qui salissent » cette commune de 715 334 habitants et appellent au civisme.

A Pointe-Noire, la capitale économique du Congo, c'est un sujet qui revient sans cesse. Dans les rues de la ville pétrolière, au café, sur les réseaux sociaux… les habitants en parlent. Ils s'énervent, s'agacent et dénoncent « une ville salie ».

Avec les grosses chaleurs et les pluies diluviennes, la situation a empiré.  Les odeurs des déchets jetés dehors remontent dans les maisons.

Devant des habitations, les sacs d'ordures ménagères sont régulièrement abandonnés près des poubelles et par terre.

Quelles solutions ?

Des gens balancent leurs déchets parce qu'ils savent que ça va être enlevé. Il faut que la ville fasse de la sensibilisation. Il faut mettre des amendes ! Quand on touche au porte-monnaie, ça fonctionne.

Jack de MAÏSSA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner