Opération Assainissement : Pointe-Noire une ville propre, l’affaire de tous !

La propreté est la première image qu’une ville offre à ses habitants et à ses visiteurs. Fidèle à ses objectifs en matière de développement durable, l’actuelle autorité municipale de Ngoyo incarnée par Genest Wilfrid Paka Banthoud, met un point d’honneur à agir concrètement dans ce domaine et de par sa détermination à redorer le 6ème arrondissement de Pointe-Noire, son image d’arrondissement propre de la capitale économique du Congo. La jeunesse se lance également dans ce défi, car chacun doit bien prendre conscience qu’il est nécessaire de préserver et d’embellir notre environnement.

Pour participer au rayonnement de leur commune, outils aratoires en mains, le personnel de la mairie de Ngoyo, les administrations déconcentrées, les confessions religieuses, les membres des associations évoluant à Ngoyo ont envahi samedi dernier, le Centre des métiers agricoles (CMA)-Centre d'enseignement des techniques agricoles (CETA), répondant à l’invite de l’administrateur–maire.

Les enfants du CMA-CETA ont été également associés à l’opération de désherbage des alentours de leur établissement scolaire. Outils en mains, en compagnie de leurs enseignants et encadreurs, ils ont pris part activement à l’opération tout comme les chefs de blocs, de zones et de quartiers de Ngoyo.

C’est la circulaire du 6 octobre 2018 du Premier ministre qui a institué les opérations de salubrité publique dans les villes et villages le premier samedi de chaque mois. Une opération qui suit son cours depuis près de deux ans.

Il faut relever qu’au-delà de cette action républicaine qui mérite encouragements et un élan de suivi, l’autorité municipale, malheureusement, constate que certains coins et recoins de Ngoyo, des eaux usées continuent d’être déversées dans les caniveaux par des riverains, des déchets ménagers jonchent le sol ou agrémentent les espaces-verts, des déjections canines sur les trottoirs ou encore des tessons de bouteilles garnir dangereusement les rues…

Toutes ces incivilités, dues au comportement de quelques-uns, ne sont pas admises et ne sont plus supportées par la majorité des habitants de Ngoyo. Ces pratiques gâchent la vie quotidienne et ternissent l’image du 6ème arrondissement de la ville océane malgré les efforts consentis.

Ainsi, l’administrateur-maire Genest Wilfrid Paka Banthoud ne cesse d’instruire ses services à s’inscrire dans des démarches de campagne de sensibilisation auprès de ses populations de Ngoyo.

Un exemple à suivre !

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner