Le Congo en guerre contre les déchets

Alors que se profile à l’horizon la COP21, la conférence mondiale sur le climat qui se tiendra à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015, les pays d’Afrique, particulièrement touchés par le réchauffement climatique, comptent bien faire entendre leur voix. Parmi eux, la République du Congo, qui a fait du développement durable un axe majeur de sa stratégie de croissance, devrait jouer les premiers rôles.

Au Congo, comme ailleurs, l’environnement est l’affaire de tous. Des pouvoirs publics certes, mais aussi des citoyens et des entreprises. Illustration en matière de gestion et de traitement des déchets ménagers. depuis quelques semaines, "Brazza la belle" est devenue "Brazza la verte". Pas seulement en raison de la végétation luxuriante qui a droit de cité dans l’environnement urbain de la capitale congolaise, cette capitale-jardin. Mais également, phénomène nouveau, en raison de la propreté des rues et autres artères de la capitale.

Mais tout comme à Brazzaville, Pointe-Noire a pris le problème à bras le corps. Pour remédier à la problématique des déchets ménagers qui polluent l’environnement comme la vie des habitants au quotidien, la Société congolaise de traitement des déchets industriels (SCTDI) a vu le jour. Depuis quelques mois, celle-ci met à la disposition des Ponténegrins le matériel nécessaire afin de collecter et extraire plus facilement les déchets ménagers et assimilés hors de la ville afin qu’ils soient traités sur un site dédié.

GM

banner