Congo : les forfaits de MTN ne durent plus, les jérémiades fusent de partout

Au Congo-Brazzaville, les forfaits de MTN ne durent plus. Pire, lorsque vous finissez un appel, le message qui vous disait le coût de l'appel et le nombre de minutes qui vous restent a lui-aussi disparu, selon des abonnés interrogés qui demandent à l’Agence de régulation dans ce secteur, de redoubler de vigilance et de mener une enquête.

«MTN est dans le marché oligopole, il fait ce que bon lui semble et le régulateur ne dit mot. Les forfaits Internet et appel ne durent plus », nous a confié un abonné de MTN.

Au moment où la crise sévit durement dans le pays, il y a lieu de savoir ce qui se passe réellement.

En avril 2014, les deux principaux opérateurs de téléphonie mobile du Congo, MTN, filiale d'une multinationale sud-africaine et Airtel, filiale du groupe indien Bharti, ont été sanctionnés et condamnés à payer plus de 2,2 milliards de francs CFA par l'autorité de régulation (ARPCE) pour préjudice causé aux abonnés par la dégradation de leurs réseaux et services.

En juillet 2016, le ministre congolais des Postes et télécommunications, Léon Juste Ibombo, avait demandé à l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (Arpce), d’alerter l’ensemble des opérateurs de téléphonie mobile afin d’améliorer, dans les plus brefs délais, la qualité des services offerts aux usagers pour éviter des sanctions prévues aux articles 171 et 172 de la loi n°9-2009.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner