La Fondation Schékinah Events de Sandrine Vialle Mouboli va former gratuitement des jeunes filles dans le domaine de la décoration évènementielle à Brazzaville et Pointe-Noire en juin prochain

C’est une grande première, disons mieux une révolution dans le domaine de l’entreprenariat au Congo-Brazzaville. La Fondation Américaine Schékinah Events se mobilise, et de la plus belle manière, pour que toutes les jeunes filles économiquement faibles puissent libérer leur potentiel et devenir des femmes libres et autonomes. Préparer une jolie fête pour un anniversaire, un mariage, un baptême… est toujours une belle idée, n'est-ce pas ? Entre la musique et les cadeaux, on a comme l'impression d'être une vedette de cinéma. Cependant, pour qu'une petite (ou grande) fête soit réussie, il faut d'abord penser à son organisation, notamment à la décoration de la salle. La disposition des tables, les associations de couleurs au niveau des nappes, les suspensions murales à poser… cette étape est essentielle. Pour libérer donc le pouvoir des jeunes filles congolaises, Sandrine Vialle Mouboli, organise la deuxième édition de la formation gratuite en décoration du 8 au 10 juin prochain à Brazzaville et du 14 au 16 juin à Pointe-Noire.

«Tu veux apprendre à dresser une table à buffet, backdrop, table d'honneur... et être compétitive dans le marché de l’emploi, vient, Schekinah events est la pour t'aider. La formation est gratuite du 8 au 10 juin prochain à Brazzaville et du 14 au 16 juin à Pointe-Noire, et tout le matériel sera á ta disposition », a écrit, sur sa page Facebook, Sandrine Vialle Mouboli, responsable de la Fondation Schékinah Events qui a vue le jour en février 2019 à Albany New York aux USA.

Au moment de décorer une salle, de nombreuses personnes commettent l'erreur d'oublier un détail qui peut pourtant s'avérer décisif pour le résultat final.

Avec Sandrine Vialle Mouboli et sa Fondation Schékinah Events vous n’aller pas dans le même piège.

Son objectif premier, sera donc de vous retranscrire toutes les idées de décoration pour marquer la différence sur le marché de l’emploi.

Cette formation gratuite (se munir juste des épingles, ciseaux et mètre) de la Fondation Américaine Schékinah Events traduit donc la volonté de la jeune entrepreneure, Sandrine Vialle Mouboli, originaire du Congo-Brazzaville, d’encourager et de soutenir les efforts des jeunes filles dans un pays où l’Etat providence est mort depuis fort longtemps.

Pour Sandrine Vialle Mouboli, la formation professionnelle est un outil indispensable pour que les jeunes filles congolaises de Brazzaville et de Pointe-Noire, les deux grandes villes du Congo, deviennent des femmes libres et autonomes.

Pour ce faire, il faut s’inscrire très vite, car les places sont limitées ( Mpita, 4 bis avenue Tchicaya U Tam'si à Pointe-Noire. Whatsapp : +518.495.26.26. Facebook Schékinahevents. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou www.schekinahevents.com).

La vision, l’engagement dans la lutte contre le chômage à travers l’auto-emploi des jeunes filles et la connaissance de son métier va permettre à Sandrine Vialle Mouboli de vous offrir une formation originale et exceptionnelle pour vous permettre de séduire votre future clientèle.

Les participantes à cette deuxième édition de la formation gratuite sur la décoration, vont recevoir leur attestation de participation. Pareil pour celles qui ont participé à la première édition.

Au Congo-Brazzaville, la pauvreté a un visage féminin. Le chômage des jeunes filles est très élevé.

La plupart sont trop pauvres pour accéder à une formation professionnelle, ce qui perpétue le cercle vicieux de la pauvreté.

Avec peu ou pas de compétences, elles travaillent souvent dans l'économie souterraine ou dans la rue. Elles sont exposées à diverses formes d'exploitation, aux abus sexuels et au VIH / sida.

Des mineures de 13 à 16 ans se livrent à la prostitution pour pouvoir nourrir leurs familles et s’entretenir elles-mêmes.

Pourtant, véritable levier à la réduction de la pauvreté, la formation professionnelle des jeunes filles a un impact majeur sur le développement d’un pays.

Et la Fondation Américaine Schékinah Events et sa responsable Sandrine Vialle Mouboli ont compris les enjeux : tirer rapidement les jeunes filles congolaises, économiquement faibles, du bourbier du désespoir,  pour que demain soit meilleur qu’aujourd’hui.

Une opportunité unique à ne rater sous aucun prétexte !

Jean-Jacques Jarele SIKA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner