ROSATOM veut aider le Congo qui sombre jusqu'ici dans le domaine énergétique

A la recherche des solutions idoines pour satisfaire la demande des usagers congolais en électricité, le ministre congolais en charge de l'énergie, Honoré Sayi qui séjourne depuis le 25 avril 2022 à Ankara en Turquie, a eu une séance de travail mardi avec les représentants de GLOBAL HYDRO et RASU deux filiales de la société State Atomie Energy Corporation ROSATOM. Une société nationale russe spécialisée dans le domaine de l'énergie nucléaire.

En 2019, ROSATOM a décroché 33 contrats dans plusieurs pays parmi lesquels l'Inde, la Chine, le Pakistan, le Bangladesh, l’Égypte, la Hongrie et la Turquie la liste est loin d’être exhaustive.

ROSATOM détient 67% du marché de construction des installations énergétiques nucléaires dans le monde avec un portefeuille des commandes qui dépasse 133 milliards de dollars américains.

Créée en décembre 2007 par le Président Vladmir Poutine, la société ROSATOM qui a plus de 700 filiales avait 256. 600 agents en 2015. Sa stratégie est de développer la sûreté des centrales énergétiques nucléaires d’ici 2050 en utilisant les réacteurs rapides pour fermer le cycle combustible.

ROSATOM est donc prête à aider le Congo qui sombre jusqu'ici dans le domaine énergétique. Il suffit juste d'une volonté politique.

Le Président Denis Sassou N’Guesso et son Gouvernement ont fait de l’accès à l’électricité l’une de leurs priorités absolues. Il s’agit de répondre à une demande en forte hausse en raison tant de l’accroissement de la population (2% par an) et de son urbanisation, que de l’industrialisation du pays qui s’opère à un rythme accéléré.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo-Brazzaville

banner