Congo – Lutte contre les médicaments dangereux : La pharmacie Tahiti vandalisée par les vendeurs de produits Shalina

Dans le cadre de la lutte contre les faux médicaments les médicaments dangereux ou encore les pseudo pharmacies à la sauvette, une opération de lutte contre les produits Shalina a été menée lundi à Brazzaville. Les vendeurs révoltés ont saccagé la pharmacie Tahiti de Bacongo.

Très tôt lundi matin, la police a lancé une opération contre les produits Shalina, à Bacongo.

Ces produits pharmaceutiques d’origine et de conservation parfois douteuses, qui se vendent dans les rues et dans les marchés de nuit sont jugés nocifs à la santé.

Non contents de cette opération, les vendeurs de ces produits s'en sont pris à la pharmacie Tahiti en pensant, à tort, que cette opération avait été demandée par le propriétaire de cette officine.

En dépit des saccages qui ont défiguré la devanture de la pharmacie, la situation a été maîtrisée par la police et la gendarmerie.

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville

banner